Les meilleurs plats et entremets à déguster durant votre séjour au Panama

Par 0 No tags Permalink

Le Panama fait partie des pays où la vie est saine et peu chère. Sachez également qu’on y mange très bien. En effet, la cuisine panaméenne allie simplicité et saveurs. Si vous projetez de partir au Panama pour découvrir les plats locaux et la cuisine de rue, vous avez l’assurance de faire plaisir à vos papilles.

La délicieuse soupe sancocho

Le sancocho est un des plats nationaux à goûter absolument au cours d’un voyage au Panama. Ce plat est originaire de la région d’Azuero, au sud du pays. Il s’agit d’un ragoût chaud aux saveurs explosives fait à base de poulet en morceaux, de légumes-racines riches en amidon coupés en dés, de coriandre longue et de maïs. Du poivron vert, du poivre, de l’ail, de l’origan, du persil et de l’oignon complètent les ingrédients.

Les légumes-racines, comme l’igname, sont utilisés pour épaissir naturellement le bouillon. Les feuilles de coriandre longue sont très importantes dans la préparation de ce plat. Bien sûr, les ingrédients peuvent varier selon le foyer ou le chef cuisinier.

Pour aider à se réchauffer par une journée froide ou se refroidir durant les jours les plus chauds, les Panaméens ne jurent que par cette soupe. Il paraît aussi qu’elle est un bon remède pour soulager la gueule de bois. Cette soupe est servie avec un bol de riz blanc, des morceaux d’avocat ou encore des patacones (morceaux de banane plantain verte aplatis et frits) en accompagnement.

La ropa vieja

Provenant des îles Canaries en Espagne, la ropa vieja est un plat populaire au Panama. Il est composé de viande de bœuf cuite lentement avec des tomates, de l’oignon, de l’ail, des poivrons (rouges, verts et jaunes), du vin blanc sec et du poivre. Pour l’épicer un peu, les Panaméens ajoutent du cumin et du paprika fumé. Une simple pincée de ces épices supplémentaires apporte beaucoup de goût à la préparation. Comme toujours, les recettes varient un peu selon les régions et les familles.

Avant d’être mélangée aux autres ingrédients, la viande est préalablement bouillie (comme pour un pot-au-feu), puis effilochée. Concernant la viande de bœuf, on utilise traditionnellement de la bavette, de la poitrine ou parfois de la hampe. Ces morceaux sont particulièrement fibreux. Sachez aussi que le bœuf et la tomate sont les deux ingrédients qui donnent le goût plaisant de ce plat mijoté.

Lorsque le plat est prêt, on le décore de quelques feuilles de coriandre. Pour terminer, la ropa vieja est accompagnée avec une portion de riz blanc, des chips croustillantes à base de banane plantain, des haricots, de la salade, des morceaux d’avocat ou encore de la hojaldra (pain frit).

Le raspado

Le raspado est aussi un incontournable très apprécié des Panaméens. Ce n’est pas vraiment un plat, mais plutôt une collation rafraîchissante souvent vendue par des vendeurs ambulants dans les rues du Panama. Il s’agit d’une glace pilée servie dans un verre en plastique qui est arrosée d’un sirop de fruits (fraise, raisin) sucré et de lait condensé.

Pour pouvoir déguster un raspado, trouvez un glacier. Ils arpentent les rues avec un petit chariot contenant un bloc de glace. Lors de la préparation de votre raspado vous pourrez observer la dextérité avec laquelle il racle le bloc de glace. En plus du sirop, vous aurez le choix entre différents parfums naturels pour aromatiser votre raspado comme les fruits de la passion ou la coco. Si vous choisissez ce parfum le glacier rajoutera de la noix de coco râpée.

Pas de commenataire

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *